jeudi 28 juillet 2016

Plume blanche - The white feather




Elle se répand comme le sang
D'intolérance et de tourments
Se nourrissant de la colère
Des frustrations et de la peur

Elle se dit de la justice
Mais est aveugle de vengeance
Dans la violence étant l'engeance
De toutes sources de supplices

Elle se répand comme le sans
Remplit les vides de conscience
Cri la rancœur __ d'un coeur absent
Prend l'œil pour œil comme sentence

Courte vision __ elle en est myope
Ne voyant rien du faux chemin
De ce qui frappe et ce qui coupe
Ce qui éloigne l'Etre humain

Ses armes sont de certitude
De vérité qu'elle s'arroge
Puissant sa force aux multitudes
Faisant bouquet des fleurs de rage

Ô Toi l'amour __ la seule digue
Le seul rempart __ le sanctuaire
Vas les toucher __ vas donc leur dire
Deviens colombe dans les airs

____________

Spreading like blood
From prejudice and sorrows
In the red mood
Of frustration and fears

Calling itself justice
But spelling it vengeance
The bitter growing place
For suffering and tears

It spreads like dizziness
Dripping away from loosen heart
With eye to eye as rule or chart
Out the lack of consciousness

So short of sight __ no stop to fight
Walking along through the wrong path
The one of guilt and death
Getting away from the Human and Right

From certitude it raises gun
Builds from the thoughts a truth
Out of crowd making up strengh
Hate and violence __ the endless run

Oh Love __ the ever guard
The only fence
Drop a feather above their yard
Be the colomb of innocence


© Copyright Merle Bleu

dimanche 24 juillet 2016

Marionnettistes - Puppeteers

                                                                  Image prise sur le web


Qui êtes vous marionnettistes
Les mains tyrans __ tirant les fils
Dédain pendu au bout du geste
Tournant le pouce en save or kill

Sommes nous jouets entre vos serres
Parties de dés d'obscures joutes
Pantins brisés d'os et de chair
Qu'un signe broie et puis rejette

Qui êtes vous seigneurs de l'ombre
Le ventre plein __ l'esprit cupide
Dont le royaume est les ténèbres
Et les promesses graines vides

Vous qui gagnez toutes les guerres
En faisant feu de chaque bal
Vous qui dansez sur l'idéal
En fourbissant le militaire

Formes d'avoir et de pouvoir
Le Bien __ dessine vos limites
Une frontière au désespoir
Une lumière au doigt du juste

Qui êtes vous marionnettistes
Au bout des lianes d'illusions
Peuplé de rêves l'Homme existe
Il est musique  __ il est passion

Qui êtes vous marionnettistes
L'Homme à la gamme joue l'ivoire
Une vision sans cordes tristes
Vibre au violon de ses espoirs

Que serez vous s'il se libère
Si l'Homme un jour coupe les fils
Qu'il sort enfin de son exil
Qu'un chant d'amour couvre la terre

Valserez-vous
Valserez-vous
Valserez-vous vos idées noires ?

________________


But who are you __ you puppeteers
Pulling the hopes
Pulling the ropes
Making your inch a save or tears

Are we the toys to meet your greeds
A play of dice throwned at your fights
A bunch of bones __ a set of legs
That you can bite or let __ whatever needs

But who are you lords of the dark
Your belly full and willing more
Like hungry dogs for ever bark
To the obscur endless echos of corridor

You are winners of any wars
What ever price is a bullet
No ideal will ever get
As many gold shoot the soldiers

Gold and power __ clouds and shadows
The Good is Right and your limit
A gift of light to the sorrows
The white frontier where stands the Just

But who are you __ you puppeteers
Along creepers of illusion
The Man is dreams of devenir
He sounds music __ smile and passion

But who are you __ you puppeteers
When Man fingers white ivory
Sings a futur to memory
Drying the sad and waving tears

What will you be __ you puppeteers
When Man says stop __ cuts the wires
Finds a playback to desires
And spread the love among the fears

What will you dance
What will you dance
What will you dance with your dark thoughts embracing the empty ?


© Copyright Merle Bleu

samedi 23 juillet 2016

L'aile et la rivière



Courant d'étoiles
Sur l'eau brille un faisceau de galaxies
Un instant d'infini
Où le diamant des rêves vole

Aile irisée de libellule
Sur tes facettes de vitrail
Le bleu et l'or sont cathédrales
Métamorphose d'exuvie

Vole au regard de l'Etre en vie
Les bruissements de l'éphémère
Dans l'écrin vert
Où seule star est la Nature

Homme immature
Plonge plus loin __ suis tes racines
Nourris ton corps de terre et d'air
Là __ tu sauras où vont tes pas

Sois cet amour entre les bras de tes rivières
Tout ruissellant de devenir
Le corps lavé d'un elixir
Masque jeté __ sans aucun fard

Sois le tétard au fil de l'eau
Deviens brindille __ bois flotté
Des gouttelettes emportées
Sens la musique sur ta peau

Sois sur le fil une hirondelle
Ou bien dans l'air __ héron cendré
Puise au courant de l'Essentiel
Les mots "bleu ciel" et "pureté"

Le papillon sur cette fleur
Au fond du coeur vient se poser
Offre ses ailes de pollen
S'ennivre à l'aine des rosées


© Copyright Merle Bleu

samedi 9 juillet 2016

La clairière

Dans le silence de mes pas
J'irai chercher la source
M'allonger __ mousse douce
Sur un lit de verdure

Si l'angoisse perdure
Le ruisseau tintera
Des chansons de Nature
Dont le charme m'apaise

Terre noire
Terre glaise
Sur ton sol je m'appuie
Et des gouttes de pluie
Je nais semence et germe

Du fraisier __ de la rose
J'ai cueilli __ l'âme infirme
Dans la nuit rouge et grise
Un long souffle de vie
Une paix __ don bleu ciel


© Copyright Merle Bleu

lundi 4 juillet 2016

Manuscrit

Résurgence des mots
Mes mains murmurent
En frôlement te disent
La forme libre de l'offrande
Le courant d'absolu

Frissonnant d'un sillage
Mes paumes douces __ nues
Sarabande muette
En philigrane gravent
L'inaudible des phrases

Du bout des doigts ténus
Aux rives de tes hanches
En tendresse s'écrivent
De toucher en voltige
Les lettres essentielles

En volant vers le ciel
Aux portes du sublime
Souffle le vent dans la forêt
Oscillation des cîmes
Au coton des nuages

Au tableau bleu du corps
J'ai confié mon message
Peau parchemin vélin
De la surface en profondeur
Cri de mon cœur en manuscrit


© Copyright Merle Bleu