mercredi 16 août 2017

Chercheur d'or

Dans tes voeux __  y a des étoiles __ des paillettes
Orpailleur de ton coeur sous les gouttes de pluie
Au voile des jours gris tu filtres la couleur
Tu tamises __ tu collectes
Des éclats d'idéal échappés d'un nuage

Y a pas de jour __ y a pas de nuit
Juste un courant de vie __ juste un courant d'envies
Des pensées en voyage
Orpailleur de ton coeur __ l'amour pour seul tamis
Sous le ciel des orages

Y a pas de jour __ y a pas de nuit
Juste ton corps sous quelques gouttes
Juste un esprit nu sous les doutes
Dans l'infini de ses chimères

Pas de futur et plus d'hier
Juste l'instant dans le courant
Le chant de l'eau de ta rivière
Orpailleur de ton bonheur dans les pépites du présent

Le temps s'écrit
Dans la magie de ses bras morts
De l'or __ de l'or encore
Rayon doré mouillé de pluie
Coule aux secrets de ton histoire

Orpailleur de tes joies
A chaque fois que tu te penches
Que tu tamises la lumière
Métamorphoses ses reflets
S'ouvre une voie
D'ombre nacrée sur tes dents blanches
Au sable fin de tes sourires

lundi 26 juin 2017

De pierre et d'eau



C'est le chant du torrent
Le murmure limpide
Cristal et mouvement
Chansonnette de l'onde

C'est le chant d'une blonde
Chevelure à la traine
Ondulants filaments
Où l'eau pure dessine

C'est le chant né du monde
Origine essentielle
Reflets d'or sous le ciel
D'une ronde de bleus

C'est le ciel amoureux
De libellule et d'ailes
S'imprimant d'aquarelle
Dans les courbes __ les creux

C'est le chant de la source
Sous les yeux fascinés
Horizon __ destinée
Ecoulant une eau douce

Une oeillade de mousse
Un éclat dans les bulles
De cascade en caresse
Aux galets danse un bal

C'est le chant d'idéal
L'infinie mélodie
Le ruisseau de la vie
Espérant son aval

C'est le chant des cigales
Aux violons des aigus
Le sillon d'un dos nu
Où la goutte dévale

C'est un chant de fortune
Où des anges  déferle
L'abondance des perles
Sur la frange épanouie d'une gerbe d'écume



                        Merle Bleu














jeudi 1 juin 2017

Miroir et son reflet doreur

Non je ne veux pas entendre
Je ne veux pas savoir
Que se finit la mer au delà de mes yeux
Qu'il existe des lieux
A l'envers du miroir
Qui pourraient me surprendre

Non __ ne me dites rien
Des sables __ du désert
Du grain qui se souvient
De l'eau __ des mares __ des rivières
Et crie d'avoir été Trumpé
Non s'il vous plait
Arrêtez __ ARRÊTEZ

Non ne me parlez pas
De sang __ des USA
De ces enfants __ là bas
Et la brume qui pleure
La larme de cyanure
Non ne me dites pas
Ça me rassure

Je vous en prie __ je vous implore
Taisez moi les tous ces ailleurs
Mais dites le encore
Pure merveille
Combien coûte un lingot

Oh oui ! parlez moi de beau
La peau sous l'UV d'un soleil
Doreur en or

Laissez moi
Oh laissez moi rêver
Sans me soucier de l'eau
Dont le clapot tout palpitant de peu à peu
De douce voix berce ______ et m'endort



Copyright Merle Bleu



mercredi 24 mai 2017

Côte à côte et bord à bord

Parfois __ lorsque les rues sont vides
Et la lumière absente
J'entends autour de moi monter ce tintamarre
La lourde et sourde sarabande
De mes anciennes craintes
Le sifflement d'un train au long d'un quai de gare

Alors les fumées pleurent
Aux voies sans voix
Aux vapeurs d'un départ
Au souffle des bogies dans une odeur de fer
Où grince encor l'écho d'un monde d'autrefois

Ne cherchez pas la blancheur d'un mouchoir
La forme d'un chapeau entre les fumerolles
Le regard est ailleurs à ce qu'on ne peut voir
Au lieu de l'impuissance
A ce vide sans mot
Qui tombe et fait silence
Sous les flocons de neige molle

Sans se figer la pensée bouge
Recherche une lueur
Main dans la main explorer les images
Pour que les ombres s'évaporent
Il lui faut s'envoler __ voyager bord à bord
Et puis pencher le temps d'un long virage
Côté soleil et côté coeur

Copyright Merle Bleu

dimanche 21 mai 2017

Que dirai-je à ta mère



Ce soir mon fils
C'est bien l'hiver
J'ai froid aux mains
Les pieds glacés
Je vais rentrer

Vais-je lui dire à cette mère
Aujourd'hui ou demain
Que Dieu aussi nous a laissé

Tu es parti
Ce soir c'est février
T'as quitté la cité pour apprendre la guerre
Si j'avais su le dictionnaire
Je t'aurais lu le verbe aimer

Ce soir
Je suis paumé
Je sais pas quoi dire à ta mère

C'est dur je sais
Il y a ta soeur et tes deux frères
Y a mon salaire
Six à manger
Y a ce regard pour toi français
Dont la couleur peut déranger

Y a le chomage
Le sentiment des délaissés
Les doutes de ton age
Tout ce qui décourage
Les mots qui t'ont blessé

Y a aussi la faiblesse
Qui fait baisser les bras
Le pas de chance
Le pas le choix
En habit d'arrogance
Le cri de ceux qu'on blesse
Ce pas de danse
Connu et qui rassure

Tu sais mon fils
Écoute un peu ton père
Un vieux
Ne vois tu pas le vrai danger
Il est ici tout comme ailleurs
Dans la colère
Dans ce qui tue au fond coeur
Pour se venger
Pour exister
Où nommant Droit ou Dieu
La main du faux se sert

Je l'ai connue tu sais la guerre
Ca mène à rien
Sauf à certains
Pour le pouvoir et leurs affaires
Mais pas pour nous
Non pas pour ceux qui sont à terre
Que l'on met à genou
Pour des rêves de gloire

Mon fils écoute ma mémoire
Hier j'étais cet étranger
Enfant d'Alger
Parti pour me nourrir et boire
Pour donner vie
Fonder l'espoir et croire
Croire au possible
À l'avenir
Mais à ta mère si sensible
Que vais-je dire

Alors mon fils
Tu vois ce soir je vais pleurer
Comme on pleure l'amour
Je vais chialer et puis prier
Pour que vienne ce jour
Oú la haine s'efface
Que chacun ait sa place
Sans avoir à lutter ou bien à tuer
Que tu sois de retour
Que le monde ait changé

Que je puisse te dire
A toi mon grand
Aux hommes
Aux femmes
Aux mères
A tous les péres
Aux filles
A tous les fils
C'est le printemps
Voici des fleurs à partager


Copyright Merle Bleu

vendredi 19 mai 2017

De ciel et terre



Il pleut des perles __ de la vie
Là __ le sol __ dans la flaque ébloui
Au féminin d'envie s'arrose __ Il accueille __ il boit __ il irise
Il revêt une frise à la frange des roses

Goutte à goutte des plocs __ l'eau des diamants en toc
Chante la source __ un cristal de rivières
Le frisson nu sur le dos des galets
Le vert palais  __ fragile de nature

De sol et d'eau s'ose l'osmose
S'arrose et filtre le mystère
Le charme __ l'alchimie
La fusion __ un et un finis d'atomes solitaires

Au secret il se crée  __ du trois vers l'à venir
Dans la glaise et la craie __ il plonge __ se dessine
Extrait du noir son essence sublime
Essaime en vert et pousse à croire


Copyright Merle Bleu

jeudi 18 mai 2017

Lever du lys





A l'heure où l'aube sonne un argent cristallin
La belle a fait vélin et sa robe détonne
S'épanoui de blanc dans un monde encor gris
Au sortir de la nuit soulignant la couleur

Sur la peau fleur de lys __ à l'ombre du plus pur
J'ai offert à la Reine un regard doux et lisse
Au sacre de blancheur énivré de courbures
Un éclat de mon coeur à l'orée d'un calice

J'ai volé papillon __ abeiĺle ou faux bourdon
Et la tête engourdie __ captive des aromes
De l'étamine jaune à l'or du paradis
J'ai demandé pardon de n'être rien qu'un homme


Copyright Merle Bleu






dimanche 14 mai 2017

Seul à Celle




Dans le son de sa voix __ la courbure d'un geste
Je l'entends __ je la vois __ mon amour __ mon artiste
Au jardin de l'intime où s'éveille l'émoi
En ce lieu où j'existe __ au meilleur __ à la cime

Si jamais tu la croises __ oh dis lui __ oui dis lui
Que le jour et la nuit elle est là près moi
Qu'Elle est rythme __ Elle est vie __ Majesté __ Symphonie
Un très blanc de l'Esprit sur le gris d'une ardoise

Je suis seul en ce jour mais je sais qu'Elle est Celle
Joueuse en mélodie de mes notes de soie
Des soupirs de velours et des larmes parfois

Elle est sucre __ Elle est sel __ et piment __ et saveur
Elle a goût du bonheur et m'en montre le droit
Amplitude est sa joie au pulsant de mon cœur


© Copyright Merle Bleu

mercredi 3 mai 2017

Semi connaissance



Au jardin du savoir message est graine
Semence au fond du sens
La goutte à l'eau de l'inconscience

Germe des mots
Etre se ploie __ s'allonge __ s'enracine
Essence haut lieu des connaissances

Encré au trait des profondeurs
Dessin issue hissé tressé vers le futur
Existe au ciel un vers tendre le coeur
Déchirure terre à terre enfantant la nature
Le verbe au bleu fait son chemin

De ses deux mains __ esprit et créateur
Lobes étales scindant la nuit
Sur les pétales d'un mot vert
S'orne le jour alors épanoui


© Copyright Merle Bleu

vendredi 24 février 2017

L'ami de l'intérieur

Comme un regard à l'intérieur
Deux yeux pour voir
Une spirale de possibles
Pour échapper au monde aveugle

D'où viendra poindre la lumière
Aux pas perdus de nos espoirs
Où est le blanc où est le noir
De nos consciences visionnaires

Tombe du ciel signe rapace
Et d'un bec en fusion
Fends l'illusion des carapaces
Vole au soleil __ orange __ union

Au fond de nous __ dans l'innocence
Humanité __ Amour ou Dieu
Un absolu de connaissance
Attend de nous le mieux

Le nommons nous __ quelle importance
Il nous suffit de recevoir et s'accorder
Trouver le sens pour exister
Lorsque le coeur s'offre en calice

Oublions tout des mots guerriers
Peurs __ luttes __ colères
Ces artisans de nos frontières
Qui font se battre au lieu d'aimer

C'est dans la paix de nos blessures
Qu'il faut penser __ panser __ guérir
Un Univers à partager __ à réunir
Sans religions et sans armures


Copyright Merle Bleu

mardi 21 février 2017

Le cri des goelands

Sur un ciel bleu de moutons blancs
Tout croassant de cris de guerre
J'ai vu passer les goélands
Ailes battantes lissant l'air

Mon coeur lesté du poids du vers
Rêvait glissade d'alisés
Plumes unies aux vents de l'univers
A bout de souffle __ à se griser

J'avais mille ans et davantage
Mon nom d'oiseau puisant au vague
La pirouette  des vertiges
D'un horizon devenu dingue

Puis un milan  __ buse rapace
Le ventre brun taché de clair
S'offrit d'un geste de victoire
Sur un soleil aux rais complices

J'ai survolé cet infini
D'un sable d'or et sucre glace
La plage longue des "et puis ..."
Cherchant la langue où tout s'efface



Copyright Merle Bleu











samedi 4 février 2017

Chemin de vie - Crossroad

Same roads __ Same streets
An Everyday walk
In powder mind of chalk
Erases your dreams

Pieds à pieds __ des reflets du pavé
À la pluie du miroir
Tombe en encre le soir
Le dessin des années

Tu te vois __ t'es paumé
T'as quitté  ton histoire
Dans tes yeux délavés
T'as froissé le papier __  puis fermé le tiroir

Same roads __ Same streets
An Everyday path
Outside of the wish
No earth __ no water __ no seeds

T'as quitté sans y croire
Ce qui fait ta nature
Pour une prison d'ivoire
T'as signé courant d'air


Mais le vent suit sa voie
Nouveau souffle  à venir
En clin d'oeil __ en sourire
Au lever intérieur du soleil de ton choix

Same place  __ same beats
Take a break'n listen __ an' ear
There's a heart in  your fear
Cross of roads __ where to draw newer streets

vendredi 27 janvier 2017

Jardin d'ici et d'ailleurs



De la terre aux racines
Des racines à la fleur
De la fleur à son coeur
De son coeur à l'insecte
De l'insecte à l'oiseau
De l'oiseau à la fiente
De la fiente à la terre

De la terre au nuage
Du nuage à la goutte
De la goutte au ruisseau
Du ruisseau à la mer
De la mer à l'ailleurs

Nul ne peut se servir
Rien donner  __ puis __ se dire étonné
De ne pas voir pousser
Ni sourire un soleil
Ou se sentir amer de tout voir s'apauvrir
L'horizon et la route

Au dedans __ au dehors
Où le feu toujours veille
Sans limite et sans taille
Grain de sable  __ univers
Plus que l'or doit briller
Une étoile à construire
Préserver et aimer


© Copyright Merle Bleu

mercredi 25 janvier 2017

Premiers pas


Sur la porte fermée j'ai écrit liberté
Chaque lettre épelait l'inutile des peurs
Il suffisait d'ouvrir __ il suffisait d'oser
Accéder d'un seul geste à l'aube des lueurs

La porte s'est ouverte étirant cet espace
Une prairie fleurie attendait ma foulée
Au vallon de la vie je n'étais qu'à l'orée
Une plaine où marcher __ un lieu vierge de trace

Avancer pas à pas au chemin d'émotion
Y choisir son allure __ y semer tous ses rêves
De semence emblaver un destin de passion
Pour qu'en bleu et soleil tout un monde s'écrive

Sur la porte fermée j'ai écrit liberté
Une pensée gravée dans les veines du bois
Au dessin de l'esprit chaque pas est un choix
Murmure de sa voie au désir d'exister


© Copyright Merle Bleu