jeudi 30 octobre 2014

Conduite intérieure

Elle roule__seule___au loin
La femme libre de sa route
Elle trace son chemin
Sans hâte___En survolant l'asphalte

Au ruban de la France___de bande blanche en bande blanche
L'instant défile___elle suit le fil
Revient au lieu de son enfance
Elle suit le fil___la route coule en avalanche

Elle roule___trace au centre du décor
Au milieu des images
A la poursuite d'un voyage
De bande blanche en bande blanche___encore

Entre le but et le chemin
Elle est___c'est tout ce qui importe
Soit par raison soit par instinct
Elle a choisi seule sa route

Hier est à distance
Demain___dis moi___c'est où
Aujourd'hui___d'impatience
Tourne__tourne sous la roue

Elle roule___roule___à l'heure ancienne
Demain___dis moi___c'est où
Moi j'attendrai qu'elle revienne
La femme libre au regard doux


© Copyright Merle Bleu

mardi 28 octobre 2014

Eau douce

Le temps s'écoule
Creuse le lit de nos rivières
Où sont passés les rires des galets
Leur chant s'enlise
Noyé de sable et de poussière

La vie s'égoutte et s'évapore
Mots craquelés et lèvres sèches
Fendillées de fissures
De gerces et crevasses
L'Être est tari___la chair en friche

Statuettes d'argile
Puissantes___Les émotions se taisent
Les secondes se figent
L'attente est lourde terre glaise
Mouvante de vertiges

Le monde gronde assombri de nuages
La pensée se morcelle
L'Esprit gris de vapeur
S'étouffe de moiteur dans l'agonie du soir
Lézardé d'étincelles

Espoir___Le vent colporte une rumeur
Frissonnement dans l'air
Senteur humide
La pluie accoure
Pleure l'amour sur la nature aride

Il coule
Flot généreux___eau nourricière
Légère et indocile
Ruisselle en notes claires
Arrosant nos déserts de mélodie fertile


© Copyright Merle Bleu

dimanche 26 octobre 2014

Arc en ciel


Elle est le Mi___moi diapason
En vibration de ses cordes sensibles
En tremblement de ses frissons
Je la sens vivre___est-ce possible

Je me réjouis de ses sourires
Je souffre de ses guerres
Ses douleurs me déchirent
J'entends la vie gémir de ses prisons___de ses frontières

Je voudrais être homme de paix___de réconfort
Le vœu se heurte à son silence___à ses barrières
Un cri s'élance en moi___hurle à la mort
Chienne d'absence venue de mes hier

Parfois___je la sais malheureuse
L'esprit couvert
L'espoir en pluie___l'âme brumeuse
J'ai dans la bouche un goût amer

Même à distance__alors__je pense à elle
Malgré le triste explore la couleur
Dessine en vers un arc-en-ciel
Et lui dédie du fond du cœur

Tu sais __ tes sourires sont de l'or
Tu es soleil et source de lumière
Tu es si belle encore
Vis le bonheur __ moi _ je l'espère


© Copyright Merle Bleu

vendredi 24 octobre 2014

Océan de sable

Le jour se lève___un peu sans moi
Je reste en rade
Bateau percé___la marée me délaisse
Sur une plage interminable

Gorgés de sable
Mes rêves d'eau s'enfouissent
Silence de silice___ultime dérobade
A ma coque de bois

A mes nuits blanches
Tant d'illusions___tant de sirènes
Ont envahi mon âme
De fumée âcre et courants d'air

Au fond des gerces de mes planches
La mémoire est lointaine
Bercée de mer en mer
Heurtée de coups de rame

Ah___j'aimais l'eau___j'aimais la flotte
Son chuchotis au long des flancs
Le clapotis des vaguelettes
Robe émeraude___voile bleu roi

Dans l'aube un peu pâlotte
Je m'enfouis là
Grisé du cri des mouettes
Cerné de goélands

J'entends encor le rire des enfants
La chanson des marins
Souffles de voix sur l'océan
Irisant la surface au rythme des risées

Je reste là___brisé
Ce sera ma dernière place
Désert en grain pour seul écrin
Rincé de sel___songes béants


© Copyright Merle Bleu

mardi 21 octobre 2014

Rire et profondeur

Au labyrinthe de la vie
Tant de chemins___de faux semblants
Parfois dérobent nos envies
Murées de crainte et corps tremblant

Les yeux rivés sur les barrières
Les barricades de l'enfance
Tous les combats viennent d'hier
En devenir et en souffrance

Suffirait-t-il d'une existence
Pour abolir le mot coupable
Pour retrouver une insouciance
Sans exigence insurmontable

Quand vient l'automne aux feux oranges
Et que déclinent nos soleils
Que l'on s'étonne de notre age
Le ciel lézarde le silence et nous réveille

Le temps n'est plus aux chaudes larmes
Il est couleur___il est merveille
C'est l'heure où l'amour se désarme
Où notre cœur trouve sagesse à son orgueil

C'est la saison où l'on recueille
La tendresse du vent
La caresse des feuilles
La beauté de l'instant

C'est le moment où s'interroge
Notre présent___notre futur
De solitude ou de partage
___Que feras tu de tes blessures

J'aimerais être ton refuge___en rire et profondeur
Avant les neiges de l'hiver
Pour que scintille cette flamme___cette douceur de ta nature
Cette âme où se blottit tout l'Univers



© Copyright Merle Bleu

lundi 20 octobre 2014

Depuis ce jour rien n'est pareil

Un an déjà Clara
Que tu m'as fait grand-père
Un an déjà
Pour moi___c'était hier


Première année
Premier anniversaire
Depuis un an tu nous éclaires
Tu nous renverse de t'aimer

Depuis ce jour rien n'est pareil
Belle poupée dans tes sourires
Tu fais briller tous les soleils
Et dans mon cœur tu viens grandir

Bébé douceur
Petite fée joyeuse
Autour de toi tu sèmes le bonheur
En chapelet de rire___en notes enjôleuses

Petite amour rieuse
Je suis venu te dire___tout au creux de l'oreille
Combien tu m'es précieuse
Enfant notre avenir___depuis un an rien n'est pareil


© Copyright Merle Bleu

dimanche 19 octobre 2014

Baby Moon - Bébé Lune

video


I had a date the other night
I had a date with Lady Moon
She wasn't there___there was no light
Was it too late___was it too soon

I stood under so many stars
But none of them was enough bright
I felt alone___full of chimers
Missing her white

You know for sure I wasn't right
You are so bright___you can figure
I'll have to come an other night
And you'll be there for sure

Where are you gone my Lady Moon
Face of delight
My land of peace___my blue lagoon
Where I can sail out of sight

I staid awake well after noon
So many clouds over my head
You didn't turn my Lady Moon
I slept instead

You know for sure I wasn't right
You are so bright___you can figure
I'll have to come an other night
And you'll be there for sure

Yes___you'll be there for sure
My Lady Bright
My Lady White
My Baby Moon

____________________

J'avais rencard hier au soir
Un rendez-vous de Dame Lune
Etait-ce tôt___était-ce tard
Je n'ai trouvé que de la brume

Le ciel était couvert d'étoiles
Mais rien n'était assez brillant
Âme perdue seul dans un voile
J'étais sans blanc

Tu le sais bien___j'étais cafard
Toi si brillante___tu comprends
Je reviendrai un prochain soir
Tu seras là___oui___sûrement

Où es tu donc ma Dame Lune
Au doux visage
mon lagon bleu___ma paix des dunes
Mon horizon d'un long voyage

Je t'ai veillé après minuit
De lourds nuages dans mon crâne
Je ne t'ai vue ma lune Dame
Et j'ai dormi

Tu le sais bien___j'étais cafard
Toi si brillante___tu comprends
Je reviendrai un prochain soir
Tu seras là___oui___sûrement

Tu seras là___oui___sûrement
Dame Lumière
Ma Dame Blanche
Mon Bébé Lune


© Copyright Merle Bleu

samedi 18 octobre 2014

Diadème

video


Ce matin à l'aurore
Pour elle j'ai cueilli
Au sortir de la nuit___des perles de rosée
Pour qu'elle dorme encore
Doucement___j'ai posé___au chevet de son lit
Leurs reflets irisés

Plus tard à son réveil
Quand ses yeux vont s'ouvrir
J'aimerais qu'elle voit leur éclat sans pareil
Eclairant sa beauté
De la fleur d'un sourire

Si au coin de ses yeux
La même vient s'offrir
Il faudra la sertir au cœur de ce poème
Pour que d'un jour joyeux
Il devienne diadème

Que ces gouttes diamant
Deviennent sa rivière
La vie___tout simplement
Dans ce qu'elle a de beau
Cet émerveillement pour quelques gouttes d'eau


© Copyright Merle Bleu

vendredi 17 octobre 2014

Tour de piste

Je ne sais rien de toi___de ton pas un peu lent
Des matins indolents dont tu ne reviens pas
Mais pour toi je ressens cet amour insolant
Un écart désolant me déchirant les bras

Refuser d'être triste en refermant le gris
Faire taire ce cri___et emmurer l'autiste
Etre heureux sur la piste___être clown à tout prix
Sublimer l'interdit en un rêve d'artiste

Si je pouvais___d'un geste___effacer ton ardoise
Y écrire les mots dessinés de mon cœur
Y poser mes idées sans que tu les chinoises
Je chasserais le gramme où se noie ton bonheur

Que m'importe le corps et le fruit du désir
Pourvu qu'un beau matin tu me dises un mot tendre
Je suis prêt à t'attendre___oublier le plaisir
Te guider de la main pour que tu veuilles encore

J'ai en moi des trésors ignorants de la mort
Qui te seront des ailes pour qu'un jour tu t'envoles
Je te serai fidèle au-delà de mon sort
Me mettrai en retrait si mon amour t'affole

Si ton silence pèse et se mure en défiance
Je me ferai l'absence et le lointain murmure
Indécent funambule au bord de la falaise
Je serai chuchotis___de la mousse___et des bulles

Refuser d'être triste en refermant le gris
Faire taire ce cri___et emmurer l'autiste
Etre heureux sur la piste___être clown à tout prix
Sublimer l'interdit en un rêve d'artiste


© Copyright Merle Bleu

jeudi 16 octobre 2014

Secondes de chance

L'amour banni de nos vocabulaires
Reste le vide à formuler
Les bras fermés___hantés de courants d'air
Une prière___une dernière volonté

Sortir pour côtoyer le monde
Sans rien avoir à partager
C'est aimer voir la mappemonde
En ayant peur de voyager

De nos douleurs___nos émotions en-grillagées
Sommes nous libre et fier de décider
Où juste l'âme amère et saccagée
Un esprit lapidé craignant l'ombre des pierres

Qui voyons nous___de l'autre ou de nous même
Est-ce un sujet ou un objet
Doit-on le croire être à l'idem
Cible nombril à nos rejets

Que reste-il à vivre à l'hécatombe des secondes
Demain est fille du hasard
Sous les néons au teint blafard
Dansons___dansons___même une ronde


© Copyright Merle Bleu

mardi 14 octobre 2014

Des astres

Silence___absence
Il est cet autre___un étranger
Larme de sans___chair à distance
Soupçon de corps désincarné

Couloir aux portes condamnées
Combien d'années damnées
A la patience abandonnées
Une existence

Acre fumée
Feu simulacre de tourbe
Tas de taffetas foutu___macramé
Folle étoffe___où la soie se dérobe

Bourbier d'amour___âme à la glaise
Au non dit des malaises
Il invente des courbes
File à l'anglaise

Blancheur des draps___nuage seul
Son astre meurt___lune livide
Le bleu du vide entre ses bras
Epinglé de fer rouge au papillon du cœur


© Copyright Merle Bleu

mardi 7 octobre 2014

Gourmandise d'un regard

Je pense à elle
Au même instant le soleil m'éblouit
Reste l'image
L'esprit se couvre de nuages
J'y recherche ma belle
Son doux visage épanoui

Le temps se fond dans un mirage
Dans un battement d'ailes
Le charme plane à l'infini
Sous ses paupières de dentelle
Tout au fond d'une cage
L'éclat d'un ange me sourit

Serait-ce une âme prisonnière
Elle délivre son message
Est-ce aujourd'hui ou est-ce hier
La pensée fige les horloges
Fendille les cadrans de verre
Puis tout au fond du rêve___invente le passage

Là haut___au bout du ciel
Je la vois dans l'azur
M'absente et m'évapore
Le cœur de miel et d'or
Perdu dans son regard
Aux reflets caramel


© Copyright Merle Bleu

vendredi 3 octobre 2014

Chant de paix pour la Colombe

video


Blanc sur bleu ciel
Femme colombe
Je donnerais mes ailes
Pour ne pas que tu tombes

De pétales de rose
De tendresse et d'oubli
Je tresserais un nid
Pour que tu te reposes

Pour toi belle endormie
Je ferais le silence
Fleuriraient les envies
A mes lèvres de prince

Je serais le refuge
De charme et de confiance
Où ton visage d'ange
Sourirait de malice

Nous serions deux complices
Insouciants du passé
Glissant sur la surface lisse
Des tourments effacés

Nous serions tout cela
Si ma plume pouvait___si ma plume savait
Comme ferait ma voix
Te roucouler la paix


© Copyright Merle Bleu

mercredi 1 octobre 2014

Pas de porte

video


Elle a fermé son corps et débranché son cœur
Et puis__d'un geste las__elle a poussé la porte
Sur un écriteau noir déjà s'effaçait l'heure
Le passé se fanait___oranges feuilles mortes

Elle a poussé la porte___oranges feuilles mortes
Aux tourbillons du temps s'est envolée sa vie
Le bonheur est léger___une bise l'emporte
De lutte et fumée grise étouffant les envies

Etouffant les envies___elle a poussé la porte
Aux tourbillons du temps elle a tourné la clef
Aux rêves de l'enfance__aux idylles bâclées
S'emporte amour toujours aux bourrasques du vent

Elle a fermé son corps et débranché son cœur
Et puis jeté la clef aux bourrasques du vent
Son présent s'est fané___courbé vers l'intérieur
A bercé la douceur dans les bras d'un enfant

Aux tourbillons du temps le sort sème les fleurs
Le bonheur est léger___une brise l'apporte
En battement de vie___en battement de cœur
Ce que le temps nous prend___l'amour nous le rapporte


© Copyright Merle Bleu