lundi 31 août 2015

Venu des cimes




La flamme attise ou elle éteint
Est-ce ton souffle __ est-ce le mien
L'amour n'est rien lorsqu'il épuise
Si j'appartiens __ suis-je de vent

En me levant au petit jour
Suis-je moi même ou bien néant
Si je dois être bienséant
En m'habillant de ton discours

Lorsque la bise se fait froide
Si l'exigence à mes joues claque
Que reste-t-il entre tes mains
Qu'un vide triste et glauque

Si tu me prends __ si tu m'agrippes
Ne vois tu pas ce que tu casses
Ce que tu blesses __ que tu fripes
De liberté et de confiance

Que forge-t-on dans la défiance
De faux amis __ de rejetons
De faux semblants pour obédience
Incitant l'autre à des non dits

Nous n'irons pas au paradis
Blottis d'amour comme les anges
La vie est cette comédie
Que chaque tragédie dérange

Au fond du cœur __ de toi je range
Ce souvenir presque parfait
Ce qui me reste de défait
Issu des cimes __ des vertiges


© Copyright Merle Bleu

lundi 24 août 2015

Absence et absinthe



Passe __ impair et Prague
Percé d'éclats des mots cristal
J'ai sillonné les rues bohèmes
Mémoire hantée par le passé

J'hallucinais de mon enfant
Dans chaque brune __ à chaque trait
Comme un mirage de visage
Le coeur battant d'un rêve abstrait

J'ai arpenté les rues de grès
Cent fois d'espoir croyant la voir
Fuyant message de nuages
Percé de pluie à en crever

Vapeurs d'alcool __ brumes de fée
J'ai bu les larmes de l'absinthe
Fille amertume __ verte absente
Parmi les peines étouffées

Chaque reflet __ chaque lumière
Etait de flamme et d'orangé
J'étais agé de mes hier
Oscillation sur les pavés

Mots renversés __ gris sous l'averse
L'esprit suivait le caniveau
En chute d'eau que la nuit verse
Forme en puzzle __ lettre au ruisseau


© Copyright Merle Bleu

lundi 17 août 2015

Des gamins et des bosses

Etre un père et perdu
Entre besoin d'amour et la peur de déplaire
Etre adulte immature
Emotions contenues sans le moindre repère

Une vie et des bosses
Entre absence et colère
Une angoisse en silence
Puis la fuite éperdue d'un gamin et d'un père

Un coupable adultère
Entre vide et galère
Entre besoin d'amour et la peur de déplaire
Impossible d'un gosse __ impossible d'un père

Une vie et des bosses
Entre vide et chagrin
Lorsque tremblait la main
S'ouvrait un précipice

Etre un père et perdu
D'une fille et un fils
Une vie et des bosses
Et le temps qui défile entre traitre et complice

S'ignorait la souffrance
S'ignorait la misère
Des enfants sans enfance
Sans un père et perdus

Au milieu des toujours __ au bout des jamais plus
Des enfances foutues et d'éternelles bosses
Pour ces plaies de l'amour
Qui jamais n'en finissent


© Copyright Merle Bleu

vendredi 7 août 2015

Corps et conscience




Toi qui n'attends plus rien
Que de laisser l'instant passer
Qui de blessure a entassé
Des maux perdus dans le lointain

Te lèves tu chaque matin
Pour trois fois rien __ une routine
Ouvre les yeux __ regarde au loin
Chasse le spleen __ vois la nature

Là où le ciel aime la mer
Frange et voilure de vapeur
Le bleu se perd __ teintes pastel
D'azur et d'eau tout se mélange

Ferme les yeux entre conscience et corps
Pensée et chair ainsi fusionnent
Dénouent les cordes __ te libèrent
De tes contraintes assassines

Sens tu le vent sur ton visage
Ce qu'il te donne de caresses
Sens tu l'amour __ sens tu l'ivresse
Que le soleil en toi rayonne

Si dans les bras du temps tu glisses
Inspires l'air et t'abandonnes
Fais que le charme t'envahisse
Eveille l'être __ la personne

Alors il n'est d'autre que toi
Pour lire et dire tes attentes
Regarde encor __ vois __ tu existes
Tu es en vie __ marche et choisis enfin ta voie


© Copyright Merle Bleu

jeudi 6 août 2015

Un rien collectif

Partie d'un tout fait d'allégeance
Elles s'agitent les fourmis
Que savent elles de leur vie
Hormis ce sentiment d'urgence

De diligence elles s'activent
Quel est leur but __ quel est leur sort
L'individu serait-il mort
Dans cette ambiance collective

Ont elles des pensées __ des envies fugitives
Leur vie est-elle faite énumérant des pattes
Les rêves entassés et les soirées plaintives
Déboires successifs de chutes et défaites

Charge morale ou bien physique
Que portent elles sur leur dos
D'instants tragiques __ de fardeaux
De nostalgique et d'idéal

L'insecte est-il être banal
Poussera-t-il un jour un cri
Nous dira-t-il le bien __ le mal
Les mots du cœur et de l'esprit

En file indienne je te suis
Suis-je l'humain ou l'animal
Que m'a-t-on fait __ que m'a-t-on pris
Que je perçois __ subliminal


© Copyright Merle Bleu

mardi 4 août 2015

Séduction et cruauté

Mystifiant mistigri
Qui es tu gros chat gris
Descendant des gouttières
Un épi de fourrure érigeant ta crinière

Petit lion des toitures
Pour ta lionne ronronne
Miaule et cris __ feule aussi __ fanfaronne
Séduisant la baronne en d'étranges postures

Ta pupille se pose
Lent regard de seigneur
Profondeur orientale
En amorce d'hypnose

Caressant le silence de ta queue oscillante
Au coussin de tes pas
Tu chaloupes et louvoies
Suis ta voie nonchalante

Félin de race et de pelage
Si de douceur est ton sillage
Tu sais la griffe et la querelle
Les jeux cruels sous l'apparence du velours


© Copyright Merle Bleu

Lézardée

Il est des maisons tristes
Pas une ombre n'y bouge
Aux façades fleuries __ devantures pimpantes
Seule attente __ un tic tac __ balancier d'une horloge

Jalousie de persienne
Rires vides __ caustiques
Les odeurs d'encaustique envahissent l'absence
Et l'écho d'un non sens fait grincer chaque pas

Ne vous y fiez pas __ il est bien des fantômes
Cris lointains de ces mômes
Souvenirs d'autrefois au creux des boiseries
Moisissure et jours gris sous le toit des émois

Les pensées s'y ressassent
Petits pas de souris sur de longs labyrinthes
La besace et la crainte
Y remplacent le rythme et les joies de la vie

L'intérieur assoupi lentement se fissure
Plus un souffle en ces murs n'en fait battre le cœur
Si vous êtes ainsi __ une vieille demeure
Envahie de chardons __ cultivant vos blessures

Recherchez de l'amour le chemin du pardon
Qu'il est beau le chagrin __ délavé de mots bleus
Lentement nous fait vieux __ et puis sec __ épineux
Se mourant à nos yeux __ fleur fanée d'abandon


© Copyright Merle Bleu