mardi 5 mars 2019

Litanie de lune




En fin de nuit __ au bout du ciel __ elle décline
La note ronde et blanche __ ivoire __ intemporelle 
Elle habille la mer d'une étole marine
Une voilette étrange aux reflets irréels

Sa musique est soupir lancé dans le silence
Une danse muette au grand ballet des astres
Sarabande __ sans voix __ du sublime et désastre
De tout ce qui s'achève et cent fois recommence 

Elle est source de rêve __ éternelle attirance
La branche des Pierrot où l'esprit vient poser
Le fardeau du chagrin __ le grain de la romance
Au fil d'un clair obscur __ l'espoir hypnotisé

Elle est pleine abondance et croissant décadant
La montée du désir __ visage rouge sang
De nos désirs __ pulsant __ dans le lit d'un soleil
Où s'éclipse l'Amour en pâlissant nos veilles

Sans foi elle s'étire et cent fois se répare
Et vient sans crier gare __ au sombre nous alerte
Des plaines sans la mer __ des crevasses désertes
Entre ses deux départs résiliente d'un rire

Elle est vieille et toujours la présente d'un bal
Merveilleuse cymbale au sein blanc de l'immense
Sous son lustre idéal __ en l'absence du jour
Elle veille à la terre argente d'apparence

Et cent fois se réveille et cent fois recommence
De son corps bosselé __ de ses milles cratères
De nos espoirs perdus __ de son ventre blessé
Elle n'a jamais cessé d'un silence se taire

Lune insolente et radieuse __ belle géante
Mystérieuse aux plaies béantes et cachées
Des grains germés __ aux blés fauchés
Chante moi le futur de ce monde illusoire





Copyright Merle Bleu