mardi 20 décembre 2016

L'autre mur

Il a coûté des vies __ il a coulé du sang
Mais malgré les puissants s'est écroulé Le Mur
Berlin te souviens tu de ces gestes d'amour
Sous les larmes du jour __ sous la tôle qui tue

Séparer les esprits y tracer des frontières
Aujourd'hui comme hier est un jeu de pouvoir
Mais malgré tout  ce noir il faut  croire aux lumières
Refuser les pensées s'érigeant en rempart

Ils sont morts en passants sur le grand échiquier
Pour l'argent des banquiers __ la puissance des armes
Ne parlez pas d'idéal __ non __ ne parlez pas d'idées
Ne murmure  aucun dieu sous les gouttes  de sang

Innocent ton royaume en possession sépare
En cultivant la peur __ la rage ou bien l'atome
Avoir __ pouvoir __ tueurs à gage  __ forge des bourreaux
Scierons  nous tes barreaux d'une main de partage ?

Copyright Merle Bleu

vendredi 2 décembre 2016

Toi toi et toi

Prendre la terre dans mes bras
Tout seul je ne peux pas
Mais si toi __ toi et toi
Venez main dans la main
Peut-être que demain
On la consolera

Faire entendre ma voix
Tout seul je ne peux pas
Mais si toi __ toi et toi
Relayez ce refrain
Alors peut-être que demain
L'Univers chantera

Soulever tout ce poids
Des monnaies __ des dollars
Tout seul je ne peux pas
Mais si toi __ toi et toi
Ajoutez votre force
Plus d'argent __ plus de bourse
Plus de pauvre et d'avare

Si toi __ toi et toi
Dites assez __ y en a marre
Alors peut-être qu'enfin
Juste après le mot fin
De l'humain on va voir
Ce qu'il peut de meilleur


Copyright Merle Bleu

mardi 29 novembre 2016

Vers ou verre ou vert




Morceaux de verre
Univers en couleurs
Nul éclat ne se perd
A la source du coeur

Cristallin du regard
Où se fige l'ici
Présent est l'harmonie
L'accord au monde ouvert

Dans l'éclat des lumières
Sous l'écrin dépoli
Scintille un devenir
Où le possible luit

Alchimie de matière 
Dans un prisme d'opale
Le reflet de l'azur
Fuse en teintes subtiles

Vert __ or et orange
Coloris de l'esprit
La palette infinie
Explose des nuages

Entre songe et mirage
La pupille éblouie
En nuances de vie
Absorbe le message


© Copyright Merle Bleu

jeudi 27 octobre 2016

Satire sur l'usure de la corde

La crise est là depuis longtemps
C'est pas d'hier
Bien des printemps
Copains cochons sont ses compères

C'est pas d'hier __ on les entend
Ils sont contents de leurs Filons
Ils en sont fiers
De leur Rolex et leurs manières

Représentants de la finance
Vous __ dont les lois nous font banquer
Prompt à Tromper __ nous arnaquer
Vous nourrissant de nos quittances

Dresserons nous quelques potences
Que nous puissions botter vos culs
A bout de soie __ cou suspendu
Gesticulant de décadence

Coquins vendus au tout profit
Sous votre peau y a trop de lard
On en veut plus __ oui __ y en a marre
Les vaches maigres en nos landes __ ça suffit

Au bout des cordes de guitare
Au gré du vent vous Valserez
Sur quelques do __ sur quelques ré
Faisant toujours bonnes figures

Vos coups tordus feront bizarre
Une impression de déjà vu
Copie conforme __ angles obtus
D'oiseaux rapaces __ de busards

Tout en hauteur à chat perché
Se finiront les derniers ronds
Bal aux fringales empochées
En synCopé de pains chocos __ en Macarons

Nous populace __ ignare ou plouc
Jupe et Jupons __ lisses __ plissées __ roses ou Marine
Ne voulons plus de tout ce souk
Du démago de vos rengaines __ vos combines

Quand dans l'éclat de nos miroirs
Nous éteindront tous ces mirages
La poudre aux yeux de vos images
Le mythe Euro __ le dieu Dollar

Elle sera de liberté
A l'unisson de nos espoirs
Au forgeron des volontés
La partition de tout pouvoir

Debout le peuple __ allez le monde
Vous qui formez l'Humanité
Sur les réseaux la terre est ronde
Faites qu'elle gronde et ne soit plus à acheter


© Copyright Merle Bleu

vendredi 21 octobre 2016

Dans le sillon de la Nature

De vos jardins d'hier
De ces sillons de vos passés
Les mauvaises herbes arrachées
N'ayez pas peur de ce nouveau désert

Du vide croit l'enraciné
Le renouveau de l'Aventure
La renaissance de Nature
Que votre histoire a oublié

Laissez pousser __ laissez germer
Du souterrain vers la lueur
Venue des sources intérieures
L'inflorescence __ être et aimer

A la beauté vibrer d'osmose
En inspirer le fond de l'air
D'un long fil vert broder la rose
D'une dentelle de lumière

Sentez en vous ce qui respire
La sensation d'une émergence
Et du présent __ mais sans urgence
Tournez vos pas vers l'avenir


© Copyright Merle Bleu

vendredi 14 octobre 2016

Etre en somme

Les mots sont placebos
Aucun d'eux ne dit l'or
Aucun n'est assez beau
Aucun n'est assez fort

Lorsque tu me reviens
Lorsque je te retrouve
Que nos lèvres s'écrivent

Au tourbillon des yeux
Je pars à l'Aventure
Pur esprit voyageur
En papillons gris bleus

Lorsque je te reviens
Lorsque tu me retrouves
Que ces instants se gravent

Aux portes du sourire
Aux fenêtres sans heures
Comment faire pour dire
Exprimer ce bonheur

Lorsque Tout se souvient
Comme l'Adam à Eve
Qu'Un à l'Autre se rive

Comment dire et décrire
Le précieux  __ l'infini de douceur
Lorsque Nous somme Deux
Et que cessent les heures


© Copyright Merle Bleu

Corps céleste

D'une courbe parfaite
Je te love et me love
De l'extra de mes rêves
Vers tes rives abstraites

Dans la nuit de velours
En habit de caresse
D'un fleuré de tendresse
Me sublime en atour

D'un frisson cristallin
Vibre au son du limpide
Le chuchotis satin
D'une lente cascade

Au palais des paupières
D'un regard intérieur
S'ouvre aux yeux l'Univers
Des étoiles du cœur


© Copyright Merle Bleu

dimanche 9 octobre 2016

Je de lumière



Dans le couchant d'orange et d'or
De nos blessures somnolentes
Que trouvons nous qui nous rassure
En nos souffrances évidantes

De ces leçons si bien apprises
Des jugements __ des messes dites
De ces images __ chappes grises
Anciennes ombres désuètes

Plaire et complaire
Porter complet de l'habitude
En complément de la lumière
Se peindre en noir et insipide

Sans cesse répéter la douleur de l'entaille
Etre meurtri __ être coupable
Prendre un désir pour une faille
La refermer sur le possible

Pour exister être la cible
Se reprocher au petit jour
Se flageller au nom du soir
De ne pas être plus aimable

Rester l'enfant __ faible et fragile
Cultivateur de non estime
Etre l'acteur de ce seul crime
De ne pas suivre en soie le fil

Vivre et renaître à ses nuances
Vers le levant dans la couleur
Bouge le coeur __ le bonheur danse
L'Amour immense enflammé blanc


© Copyright Merle Bleu

mardi 4 octobre 2016

Je te tiens tu me tiens

Photo posée __ beau militaire
Un jour parti __ son petit gars
Sans revenir __ c'était la guerre
Le noir et blanc virait sépia

Elle était triste __ elle était fière
Elle sa mère
Il était mort __ c'était la guerre
Venu du ventre en tout petit

Cadre posé sur le buffet
Surface lisse sans poussière
C'était au temps __ au temps d'hier
Celui qui fait __ ride et défait

C'est son enfant __ sa vie __ sa chair
Au rouge sang de l'Algérie
Scande une horloge un temps fini
Vide de cire et cimetière

Vivant d'amour et des hiers
Elle était grise mais rieuse
Femme d'amour et généreuse
Un petit homme qui se perd

Devenu grand te dit merci


© Copyright Merle Bleu

lundi 3 octobre 2016

Ni oui ni non

Un oui __ un non __ vous voudriez trois lettres
Soumettre à volonté un monde à vos raisons
Je ne sais vous offrir qu'un tout petit peut-être
Ce mot __ fait de hasard __ vous paraîtra trop long

Ce pointillé sans doute épelle d'autres lieux
Au fond de l'inconscience un infini possible
Vos rêves remisés __ ressassés __ irascibles
Faisant de votre route un chemin déjà vieux

Je vogue loin __ vers l'au delà __ où je sens l'être ailleurs
L'amour seule boussole et désignant le nord
Je vogue à ce plaisir __ ce que votre être ignore
Gonflé du vent désir __ remontant au bonheur

Il était temps __ enfin __ il était plus que l'heure
Le soleil s'est couché en rouge renaissance
J'ai puisé dans son feu assez de connaissance
Pour inscrire haut et fort des hymnes de couleur

Ma voile est l'épouse du vent tissée d'une Elle
L'envie se forme __ enfle et déploie __ mène et amène
Vers la blancheur du cœur __ ce sillage éternel
Ma vie __ bouchon flotté à l'encre des marines


© Copyright Merle Bleu

vendredi 30 septembre 2016

Rouge palpite

A mille lieues sous la surface
Où le soleil s'est oublié
Là où tout l'Etre est replié
Fuyant brûlure et trouvant glace

Au claquement des portes closes
En souterrain __ à fond de cave
Rouge palpite à l'accent grâve
L'adrénaline en overdose

Comme la rose veut fleurir
Chemin faisant de l'intérieur
L'homme grandit du fond du coeur
En battement vers l'avenir

Une chandelle __ une lueur
Originelle de croyance
Tantôt vacille __ tantôt danse
Entre la peur et le bonheur

Tout doucement __ à son allure
La vie s'impose __ ose le vert
Entre les failles __ les fêlures
L'Humain s'expose et s'ouvre à l'Univers


© Copyright Merle Bleu

vendredi 9 septembre 2016

Murmurez moi

De bon matin __ à mon lever
Je suis allé parler aux arbres
Clémentinier bien solitaire
Tout doucement j'ai caressé tes branches
Le corps penché sur tes pensées

J'ai continué __ pamplemoussier
Au féminin chantait ton coeur
J'ai accueilli ce psaume en baume
Y ai laissé __ à fleur __ de la douceur de paume

Au citronnier criait le vert
En formes anarchiques
Racines sinueuses puisant la vie __ la liberté
Voie rocailleuse entre les pierres
Je t'ai perçu __ tu m'as offert

De vert en vert à la lisère du verger
A la frontière du sauvage
J'ai dit bonjour __ mandarinier
Toi dont l'offrande est généreuse
Et ton feuillage d'abondance
J'ai fait silence dans l'échange

A pas feutrés vers l'oranger
J'ai ressenti danser la terre
La force __ la puissance
Muscles du tronc bandés de sève
Plongeaient profond vers le Mystère

Ainsi chaque arbre me disait
Entre les formes __ les couleurs
Un peu de lui __ un peu de moi
Murmure émoi de la Nature


© Copyright Merle Bleu

mercredi 7 septembre 2016

Silence papillon

Il s'ouvre un peu __ beaucoup __ de chaque jour
De ses pétales s'émerveille
Il s'ouvre en grand vers le soleil
A l'ambroisie __ miel et désir

De sa nature __ ode aux lumières
Odeur de cire et rayons jaunes
Fébrile vibre __ aime et frissonne
A l'unisson libre de l'air

Evanescence d'un soupir
En assonnance
Sur fond d'azur au coeur se pose
En papillon sur bleu de Muse

Coloris frêles farfelus
Formes volantes de dentelles
Frises perçues entre les cils
Où irez-vous __ où iront-elles

Les soirs couchants de songe et d'ailes
D'orgues orange et rouge
A la surface des images
Joue le silence __ ombre et pastel


© Copyright Merle Bleu

lundi 5 septembre 2016

Pianissimo per te

Des choses dites __ doute à doute
Dans le remou des eaux anciennes
Au fond des yeux en goutte à goutte
Il est la phrase musicienne

A fleur de mots __ de nos possibles
A la couture du sensible
A l'incarné de nos histoires
Le boire est source à nos ruisseaux

Il nous bouscule __ il nous chahute
Sonde en nos failles
Creuse au défaut de nos entrailles
A nos échecs __ à nos faillites

Dans son chahut __ dans ses tumultes
De carapace il nous dénude
Vulnérables solistes
Tout au bord de nos vides

A fleur de corps et cicatrices
Chante douceur __ pose ta trace
Là où la main germe du coeur
Du bout des doigts guérit l'Amour


© Copyright Merle Bleu

mercredi 31 août 2016

A fleur d'essence



Simplicité
De nudité s'est dévoilé
Dans la beauté des choses
La chaleur d'un soleil
Au revers d'un pétale

Métamorphose en mouvement
Tout doucement le coeur se pose
Dans l'orangé d'une lueur
Filigrane du temps
Lentement il épouse

Inflorescence est fleur et sens
Effleurement de veines pâles
Une dentelle de peau fine
Une aile __ un voile

S'envole et frôle
L'innaccessible __ l'idéal
L'illimité de l'absolu
Dans un frisson de soie charnelle

Courbe vers Elle
Sublime convergence
Au sacre du calice


© Copyright Merle Bleu

mercredi 17 août 2016

Instant long cours

Au fil de l'eau __ suivant le jour
La pensée glisse à la dérive
Divagations entre deux rives
Navigatrice à son long cours

Au fil du jour __ courbes __ détours
Les idées filent voyageuses
Présent __ passé pris à rebours
Brassent l'écume nuageuse

Dans le regard où se dissolvent
Choses écrites emportées
Les mots d'histoire __ avoir été
De l'encre noire se délavent

Courant de mousse au fleuve cède
Fais ce périple au dérisoire
Effeuille au loin les roses vides
Trace dans l'eau les ronds du soir

Sillages blancs __ fées idéales
Dans la lumière décadente
Vos mèches blondes élégantes
Eclatent d'or __ cris de cristal


© Copyright Merle Bleu

vendredi 12 août 2016

Au lever du regard

Lorsque le jour renait
Que sa bouche laiteuse embrasse l'horizon
La nuit à ce baiser lentement se déplace
Et dans ce court espace
Poursuivie d'un frisson
D'un souffle disparaît

Entre le blanc et l'or
Magicienne de gouache
Au toucher de couleur
L'aurore attend son heure
Elle étire son corps
S'éveille de lumière
Se vêt de robe blanche

Un oiseau sur la branche
S'écrit vers le soleil
Pépie __ chante __ sautille
Accueillant de l'orange
La parure du nid
En éclats de diamants
En glissades de perles

Silence des amants
La vie pose un soupir
Charmeuse elle déferle
De grâce les effleure
Se glisse en profondeur
D'un rai doré de sentiments
Où l'Etre vient sourire


© Copyright Merle Bleu

mercredi 10 août 2016

Le souffle de l'Univers

Mon coeur m'a dit un jour
Ecoute moi __ je suis
Ce que tu sens __ ce que tu souhaites
Dans sa langue secrète
M'implorait son étreinte
D'un serrement __ d'un au secours

Mon coeur disait __ là est ma tombe
Sans l'étincelle __ sans le rêve
Sans la lueur de la conscience
Dans les méandres de non vie
Où lentement se crèvent
Toutes les peurs de tes secondes

Ecoute moi je suis le centre
Cet Univers de l'intérieur
Lumière __ étoiles __ Monde
Luminescence de l'essence
Le devenir de tout ton être

Ecoute moi car je suis toi
La source et l'estuaire
L'origine et la fin
Du genre humain __ l'Universel
Où chaque main forme une ronde

De cette voix depuis j'écoute
Au fil du temps __ suivant la note
Explorateur en battement
Dans les silences funambules
Rire la pluie __ le soleil et le vent
Lorsque l'Amour souffle sa route


© Copyright Merle Bleu

dimanche 7 août 2016

Un ange passe



Elle a l'éclat des feux de joie
Comme la vague joue rieuse
Dans le reflet des ailes de la voie
Où l'étincelle au ciel irise

De la lumière __ des éclairs
Fissure acier de ses yeux clairs
Regard cristal à l'infini
Elle s'écoule __ onde de vie

Sur fond de grains en profondeur
Son va et vient trace __ dessine
Courbes du corps __ creux et collines
Au sablier de la douceur

Reflets d'azur et porcelaine
De lunes d'or et de couleurs
De zones sombres __ de lueurs
Le jour la dore et la patine

L'instant la dit dans chaque brise
Dans la mouvance de l'écume
Dans les embruns de sel et brume
Elle est présence silencieuse

Je la perçois en chaque chose
Au battement de l'heure exquise
Au merveilleux de la morphose
Belle Anghjula l'Harmonieuse


© Copyright Merle Bleu

Duo sans duel

Avoir et Etre
Ce duo simple nous possède
Lorsqu'il détruit et nous obsède
Vouloir __ pouvoir sont de nos guerres

Chaque blessure engendre la blessure
Chaque douleur enfante la douleur
Répétition de nos ratures
Sang rouge sombre de nos coeurs

Etre et Avoir __ vivre et ressentir
D'autres façons __ d'autres manières
Sans posséder __ sans imposer __ sans détenir
Etre l'acteur de la Nature

Fermer les yeux et REssentir
Avoir le temps __ ou chaud __ ou froid
Tout accueillir pour en guérir
Faire un présent __ ici __ pour soi

Accepter humble l'infini _ l'indéfini
Sans jugement et sans mesure
Laisser venir une lumière
Ou bien l'absence dans la nuit

Avoir confiance et laisser faire
Voir défiler les trains de nos enfers
Laisser glisser __ laisser partir
Etre vivant en décroché du souvenir

Rire __ pleurer __ se libérer
Etre la larme et le ruisseau
Le jour naissant reconnaissant
D'Avoir et Etre à l'avenir notre berceau


© Copyright Merle Bleu

jeudi 4 août 2016

Fleur au matin

.



Elle s'étire vers l'aurore
Ourle ses voiles
Pétales de peau pâle
A fleur de rose et d'or

De grâce penche __ embaume __ exhale
Robe au matin tissée d'un rêve
En tafetas gracile et frêle
D'un féminin suave aux perles de la sève

Elle s'éveille à la lumière
Au frémissant du frais de l'air
A l'aube dans un souffle
Où l'oiseau lyre saute et siffle

Elle est l'hymne sans voix
Dont le matin serein s'inspire
Dans des draps de velours
Sous la voute bleu roi

Elle est choeur infini
La beauté ample d'un silence
Où l'absolu des songes danse
Au sortir de la nuit

De profondeur et de dentelle
De transparence et de sublime
Aux lèvres tendres du subtil
Elle est merveille et femme


© Copyright Merle Bleu

lundi 1 août 2016

L'Orfèvre

                               
                                          © Copyright Mike Fitzpatrick


Dans un ciel noir
Lointain orage __ vieille averse
Tonnerre au loin __ les souvenirs
Mouillent la page des mémoires

Larmes du temps __ de si longtemps
Aux yeux scintillent les rivières
Les goutelettes d'océan
Embruns de sel dans un soupir

Dans le silence de l'obscur
Un môme attend
Il attend l'heure ou le déluge
Une avalanche de l'instant

De la blancheur de toute neige
Du manteau blanc de l'espérance
Il a compté __ la nuit __ l'absence
Construit les murs de son refuge

Dans la sagesse des images
Perdu le fil de sa nature
S'il était fort __ s'il était sage
Est-ce que la vie serait moins dûre ?

Ce qui persiste __ qui perd dur
Au son des mots autoritaires
Un jour ou l'autre doit se taire
Et sans la peur enfin grandir

La main de l'Homme ouvre à l'Enfant
De sa géode solitaire
Geste insolite de lumière
Le diamant naît sous un ciel pur

De nouveau croire et voir
Briller __ aimer __ luire
Milles facettes font miroir
L'image rit de l'avenir

Du bout des doigts __ du bout des lèvres
Vers le profond de nos intimes
Dans la douceur l'amour façonne
Donne et reçoit

Et l'Enfant rie et l'Enfant pleure
Semant de joie __ pierres __ pépites
Au son de rires sans limites
En ricochets jaillis du coeur


© Copyright Merle Bleu

jeudi 28 juillet 2016

Plume blanche - The white feather




Elle se répand comme le sang
D'intolérance et de tourments
Se nourrissant de la colère
Des frustrations et de la peur

Elle se dit de la justice
Mais est aveugle de vengeance
Dans la violence étant l'engeance
De toutes sources de supplices

Elle se répand comme le sans
Remplit les vides de conscience
Cri la rancœur __ d'un coeur absent
Prend l'œil pour œil comme sentence

Courte vision __ elle en est myope
Ne voyant rien du faux chemin
De ce qui frappe et ce qui coupe
Ce qui éloigne l'Etre humain

Ses armes sont de certitude
De vérité qu'elle s'arroge
Puissant sa force aux multitudes
Faisant bouquet des fleurs de rage

Ô Toi l'amour __ la seule digue
Le seul rempart __ le sanctuaire
Vas les toucher __ vas donc leur dire
Deviens colombe dans les airs

____________

Spreading like blood
From prejudice and sorrows
In the red mood
Of frustration and fears

Calling itself justice
But spelling it vengeance
The bitter growing place
For suffering and tears

It spreads like dizziness
Dripping away from loosen heart
With eye to eye as rule or chart
Out the lack of consciousness

So short of sight __ no stop to fight
Walking along through the wrong path
The one of guilt and death
Getting away from the Human and Right

From certitude it raises gun
Builds from the thoughts a truth
Out of crowd making up strengh
Hate and violence __ the endless run

Oh Love __ the ever guard
The only fence
Drop a feather above their yard
Be the colomb of innocence


© Copyright Merle Bleu

dimanche 24 juillet 2016

Marionnettistes - Puppeteers

                                                                  Image prise sur le web


Qui êtes vous marionnettistes
Les mains tyrans __ tirant les fils
Dédain pendu au bout du geste
Tournant le pouce en save or kill

Sommes nous jouets entre vos serres
Parties de dés d'obscures joutes
Pantins brisés d'os et de chair
Qu'un signe broie et puis rejette

Qui êtes vous seigneurs de l'ombre
Le ventre plein __ l'esprit cupide
Dont le royaume est les ténèbres
Et les promesses graines vides

Vous qui gagnez toutes les guerres
En faisant feu de chaque bal
Vous qui dansez sur l'idéal
En fourbissant le militaire

Formes d'avoir et de pouvoir
Le Bien __ dessine vos limites
Une frontière au désespoir
Une lumière au doigt du juste

Qui êtes vous marionnettistes
Au bout des lianes d'illusions
Peuplé de rêves l'Homme existe
Il est musique  __ il est passion

Qui êtes vous marionnettistes
L'Homme à la gamme joue l'ivoire
Une vision sans cordes tristes
Vibre au violon de ses espoirs

Que serez vous s'il se libère
Si l'Homme un jour coupe les fils
Qu'il sort enfin de son exil
Qu'un chant d'amour couvre la terre

Valserez-vous
Valserez-vous
Valserez-vous vos idées noires ?

________________


But who are you __ you puppeteers
Pulling the hopes
Pulling the ropes
Making your inch a save or tears

Are we the toys to meet your greeds
A play of dice throwned at your fights
A bunch of bones __ a set of legs
That you can bite or let __ whatever needs

But who are you lords of the dark
Your belly full and willing more
Like hungry dogs for ever bark
To the obscur endless echos of corridor

You are winners of any wars
What ever price is a bullet
No ideal will ever get
As many gold shoot the soldiers

Gold and power __ clouds and shadows
The Good is Right and your limit
A gift of light to the sorrows
The white frontier where stands the Just

But who are you __ you puppeteers
Along creepers of illusion
The Man is dreams of devenir
He sounds music __ smile and passion

But who are you __ you puppeteers
When Man fingers white ivory
Sings a futur to memory
Drying the sad and waving tears

What will you be __ you puppeteers
When Man says stop __ cuts the wires
Finds a playback to desires
And spread the love among the fears

What will you dance
What will you dance
What will you dance with your dark thoughts embracing the empty ?


© Copyright Merle Bleu

samedi 23 juillet 2016

L'aile et la rivière



Courant d'étoiles
Sur l'eau brille un faisceau de galaxies
Un instant d'infini
Où le diamant des rêves vole

Aile irisée de libellule
Sur tes facettes de vitrail
Le bleu et l'or sont cathédrales
Métamorphose d'exuvie

Vole au regard de l'Etre en vie
Les bruissements de l'éphémère
Dans l'écrin vert
Où seule star est la Nature

Homme immature
Plonge plus loin __ suis tes racines
Nourris ton corps de terre et d'air
Là __ tu sauras où vont tes pas

Sois cet amour entre les bras de tes rivières
Tout ruissellant de devenir
Le corps lavé d'un elixir
Masque jeté __ sans aucun fard

Sois le tétard au fil de l'eau
Deviens brindille __ bois flotté
Des gouttelettes emportées
Sens la musique sur ta peau

Sois sur le fil une hirondelle
Ou bien dans l'air __ héron cendré
Puise au courant de l'Essentiel
Les mots "bleu ciel" et "pureté"

Le papillon sur cette fleur
Au fond du coeur vient se poser
Offre ses ailes de pollen
S'ennivre à l'aine des rosées


© Copyright Merle Bleu

samedi 9 juillet 2016

La clairière

Dans le silence de mes pas
J'irai chercher la source
M'allonger __ mousse douce
Sur un lit de verdure

Si l'angoisse perdure
Le ruisseau tintera
Des chansons de Nature
Dont le charme m'apaise

Terre noire
Terre glaise
Sur ton sol je m'appuie
Et des gouttes de pluie
Je nais semence et germe

Du fraisier __ de la rose
J'ai cueilli __ l'âme infirme
Dans la nuit rouge et grise
Un long souffle de vie
Une paix __ don bleu ciel


© Copyright Merle Bleu

lundi 4 juillet 2016

Manuscrit

Résurgence des mots
Mes mains murmurent
En frôlement te disent
La forme libre de l'offrande
Le courant d'absolu

Frissonnant d'un sillage
Mes paumes douces __ nues
Sarabande muette
En philigrane gravent
L'inaudible des phrases

Du bout des doigts ténus
Aux rives de tes hanches
En tendresse s'écrivent
De toucher en voltige
Les lettres essentielles

En volant vers le ciel
Aux portes du sublime
Souffle le vent dans la forêt
Oscillation des cîmes
Au coton des nuages

Au tableau bleu du corps
J'ai confié mon message
Peau parchemin vélin
De la surface en profondeur
Cri de mon cœur en manuscrit


© Copyright Merle Bleu

mardi 21 juin 2016

Messager papillon

Pose toi mosaïque de voeux
Papillon d'embellie
Au sommet chatouilleux
Sur la rose du sein

Cathédrale en couleur
Sois de l'aile en dessin
La caresse des yeux
Messager du bonheur

Fastueux coloris
Pose toi de douceur sur sa peau de pétale
Conte lui poésie nuancée de pastel
Sois symbiose du temps et du lieu

Unisson d'univers suspendu dans les airs
Farfelu papillon
Sois l'esquisse aquarelle
Et dis lui que vers elle en pensée je m'envole


Copyright Merle Bleu

vendredi 17 juin 2016

Effet mer



Flamme tu tangues
Sur le dos bleu marine
Des reflets argentés
Aux mouvances des vagues

L'horizon blond s'élève
Puis s'affaisse des cieux
Jongle un rond de soleil
Et de rêve s'habille

Petit jouet
Oh bouchon blanc de mon navire
Aux montagnes tu danses
Corps minuscule chahuté
Aux volontés de l'immense des mers

Ballotté sur la lame
Emporté dans l'écume
Dans la sphère irisée de sa plume de bulles
Funambule l'instant de songe me dessine
Aux écailles d'un prisme
Le sillage envoûtant des êtres éphémères


© Copyright Merle Bleu

mardi 14 juin 2016

Mélodie d'ailes

Aux résonances du regard
Chapelle intime __ douce alcôve
La symphonie s'élève tapageuse
Joueuse orange d'abat jour

Sourire aux lèvres __ touches blanches
La bouche __ belle __ joue des croches
Coeur staccato __ reflets d'iris
Dans un silence entre les mots

Duvet des cils __ soie d'un soupir
Un voile glisse
Le coeur au charme se dévêt
Offre en duvet son élixir

Le temps s'étend __ coule la note
D'un violoncelle scelle sans limite
La trajectoire au ciel
Un bal immense __ l'harmonie

Formes légères __ anges de vie
Fées musiciennes des mumures
Aux profondeurs du ressenti
La tête tourne et valse à Vienne


© Copyright Merle Bleu

samedi 11 juin 2016

Au centre




Lorsqu'une fleur se fane
Un temps l'on croit savoir
Que la belle se meurt
Et puis l'on aperçoit
La naissance d'un fruit
L'escroissance de vie

Lorsque le fruit se meurt
On se dit c'est fini
Et puis viennent les graines
Le futur se resème
En rituel infini
Dont le ventre est la terre

Quand germe la semence
Avant de refleurir
Au fond de la conscience
Elle émerge subtile
Au bleu de l'Univers
D'un battement de cil

Tendue vers le meilleur
Offrant l'efflorescence
Elle sait __ c'est son essence
Que c'est du fond du coeur
Qu'existe la matrice
De la beauté des choses


© Copyright Merle Bleu

mercredi 8 juin 2016

Robe affleure




Transparente diaphane
Elle embaume le jour
Peau velours filigrane
Sous un rai de lumière

Epanchée de plaisir
De chaleur et désir
Femme fleur elle penche
Sous la voûte du bleu

Parfumée de nuits blanches
Langoureuse envoutante
Elle est robe radieuse
Elle tente écarlate

Chaque jour elle éclate
Crescendo de couleur
A la force du coeur
En pétales sublimes

De fragrances de charme
Elle est chair __ elle est danse
Entre lèvre et pistil
S'évapore subtile

Des épines __ du vert
Soie de teintes étales
Se nuance son corps
Et de grâce Elle effleure


© Copyright Merle Bleu

dimanche 29 mai 2016

La couleur intérieure



Comment savoir  ___ on ne peut pas
Et puis un jour à nos yeux rouges
Une étincelle __ un florilège
La nature s'éveille et nous parle à mi voix

Le coeur vibre au bleu roi
Aux plages émeraudes
Caresse doux un sable couleur beige
Cristaux __ joyaux __ sous l'astre aux flèches jaunes

Le quotidien s'ètonne et puise 
Se teinte vert au privilège
Comment savoir __ on ne peut pas
Et pourtant tout est là

Dans ces formes exquises 
Ces contours un peu flous
Ces naissances d'ébauches
Nos anciennes images

De l'enfant créateur dont nous savons déjà
Là en nous se murmure un mystère 
L'absolu d'un voyage
Où le rêve sans age est chemin sous nos pas

Le dessin de nos voeux
Se trace imaginaire
Dans le souffle de l'air
Et rejoint notre coeur par la porte des yeux


© Copyright Merle Bleu

Le deuil et le pardon



Mon amour de toujours
Mon éternelle Mère
Ces mots que nous ne savions dire
Ces gestes que nous ne savions faire

Ce jour je ne veux plus les taire
Je t'aime ma maman __ au delà du partir
Je t'aime comme on aime la terre
Où plongent nos racines

Je pleure de pluie
Et j'arrose nos peines
D'une source de vie
De mon coeur en ravine

Ton passé __ tes douleurs
Aujourd'hui je perçois
Ces blessures d'amour
Leurs empreintes sans voie

Aujourd'hui je te vois
Et j'entends l'indicible
Tous ces mots inaudibles
Que tu portais en toi

Oui je pleure
Mais de joie
Car je t'aime ma mère

Ton enfant qui est là
Est venu te le dire
Pour te laisser partir
Te serrant dans ses bras


© Copyright Merle Bleu

lundi 23 mai 2016

Kaleïdoscope

De ses yeux __ du vitrail
Des morceaux __ des éclats
Des motifs en couleur
Du faisceau irisé j'ai perçu  la lueur

Les paillettes nacrées
Le sacré de nos failles
Aux reflets émouvants
Que j'ai bu comme un filtre

J'ai plongé dans ses yeux
Aux émaux de la vie
Cathédrale d'envie
Aux coloris de l'Être

Tout au fond du regard
J'y ai lu ces deux lettres
"A" d'amour __ "C" du coeur
Dans la veine cristal

Aux fontaines limpides
De lumière idéale
Scintillait le mot gemme
Créateur __ pierre d'Art

Spectre __ scope
Emergence d'iris
De merveille à l'occulte
Syncopé coule et glisse

Dans la larme améthyste
Emotion __ ruisselant l'infini
Un sourire en diamant souligné de rubis
De rivières s'incruste



© Copyright Merle Bleu

samedi 7 mai 2016

Voile au levant

Alter originelle
Ancienne connaissance
J'avance à l'essentiel
Ecorché de l'enfance
Dépouillé des reproches

Aimée __ belle attirance
Je serai pierre et roche
Et la vie germera
De moi __ de toi
Fleurira des fissures

L'amour est ma portance
J'en perçois la lumière
Le souffle __ la chaleur
L'absence de distance
Un coeur à coeur de l'Univers

Ma terre d'innocence
Espace du sublime
J'arrive __ je m'approche
A la musique du suprême
Vibrant la note à bout de touche

Comme un navire se décroche
Vogue au voyage __ à la dérive
A l'horizon __ vois le __ j'arrive
Dans le soleil __ dans l'aube blanche
Là où l'azur au levant se libère

Le vent me pousse à l'infini
Terre promise __ vague danse
Dans le reflet des eaux bleu nuit
Le jour cristal brille et s'écrit
Gemme au futur en transparence


© Copyright Merle Bleu

jeudi 5 mai 2016

Rêve anonyme

Un chant d'oiseau __ une ode au vert
Jaune accroché dans l'aube bleue
Le soleil paon __ ronde __ fruit mûr
Brille soyeux __ lisse la mer

Le piano joue des notes d'Elle
Phrases coulées d'une autre rive
Corps et bourgeons __ ruisseaux de sève
Réminiscents de sons sensuels

Reflets dorés __ souffle et désir
Les feuilles dansent dans la brise
Le lent tempo de la verdure
Où l'âme puise __ ose __ épouse

Le regard suit __ les yeux se posent
Tracent le rêve de passage
Révélation __ métamorphose
Dans la pensée __ l'ample voltige

Oscille au cil
L'oeil est éclat sous la paupière
Vole à l'amour __ à l'air
A la finesse du subtil

L'instant secrète et tisse un fil
Dentelle blanche sous la plume
De tresse et d'or __ voile anonyme
Trace un sillage d'hirondelle


© Copyright Merle Bleu

samedi 30 avril 2016

Coloris colibri




Où vont les pas de nos espaces
Où vont nos traces fines
Apesanteur dans la poussière
Sur le dos de nos lunes

Dans l'inconscient __ dans l'atmosphère
Dans le scaphandre de nos corps
Vers quelle sphère est le chemin
La face claire ou bien l'obscur

Tournent les jours sans aucun temps
Dans le collapse des secondes
Nichées au fond de nos cratères
Gisent mémoires __ météores

Apesanteur encore
Entre le sol et l'air
La pensée fugue et vole
Laisse derrière les boulets de l'hier

Echo des chaines __ cliquetis
Envolons nous de tous ces bagnes
De ce qui souffre et saigne
Et bride nos envies

Déplié __ délié
L'essor est juste au bout des ailes
D'un coeur en battement
Coloris colibri au duveté du bleu


© Copyright Merle Bleu

mercredi 20 avril 2016

Etat de grâce

D'un geste de la main
D'une courbe suprème elle exprime la grâce
Et le rêve s'envole à l'extrême des doigts
Prend les routes du ciel

Là le songe a sa place
Lent voyage de soie
Aux pays du divin
Vers l'horizon pluriel

Infini de l'espace
Le corps exprime encore
Impulsé de l'esprit
L'hyperbole élégante

Bel amour __ belle amante
Dans les airs l'âme glisse
Suit tes formes précieuses
Eternelle __ Amarante


© Copyright Merle Bleu

mardi 19 avril 2016

Croissant d'Elle



Aujourd'hui le printemps crie
Il crie __ coquelicot __ le rouge
Les chardons mauves
Les pissenlits

Sous un ciel bleu il crie du vert
Mystère __ émoi
Un sourire et des yeux
Et mon coeur bat __ tout bas

Il est soleil et émeraude
Aux plages sable blanc
Un croissant d'Elle en rive blonde
Sous des parfums mouvants

La brise est douce main légère
Caresse d'un reflet azuré de pensées
Un nuage de fées
D'étranges sensations __ d'images passagères

Aujourd'hui j'aime l'air
Frisson de feuille et de ramure
Vibration du regard
Au concerto de la verdure

Aujourd'hui le printemps chante
De pépiements __ de palme
Chanson de vie __ collier de notes
Des maestros en queue de pie de plumes

Aujourd'hui le printemps crie
Ce que sans cesse je murmure
Qu'Elle est ma terre et ma Nature
Sève de peau __ fleur de l'esprit


© Copyright Merle Bleu

samedi 16 avril 2016

Vol de nuit




Chant d'Elle femme flamme
De chaleur indocile
Ma mélodie s'envole
Sur un Sol enjoué

Je viens et je voltige
Mon coeur comme un jouet
Tambourin du voyage
Au tempo bleu fébrile

Je vole aux fées et aux vertiges
Chevauchant les secondes
Surfant l'éphéméride
Au giron des nuages

Je vole __ escaladant les airs
Perché sur un délire
La tête hélicoptère
Au tournoyant du rêve

Je vole et je dérive
Vers l'horizon d'un ange
Laissant dans mon sillage
Des poussières du jour

Je vole loin __ bien loin d'hier
Au repos du soleil
A l'orange d'amour
Trouver les plumes du sommeil


© Copyright Merle Bleu

mercredi 13 avril 2016

Danse de lune

Elle danse danse beau aime
Aux ailes danse danse femme
Sur la lune peau aime
Danse dense évidence du sol

Ma vie danse danse un poème
Valse femme et vie danse
Que je t'aime t'aime
D'une belle évidence

Ma vie danse et je t'aime
Comme poussent les ailes
Lorsque femme et vie dansent
Dans le ciel d'un poème

Ma vie danse danse et de lune
Je chevauche le ciel et le sable des dunes
Belle gemme et peau aime
Au brillant de la nuit et d'étoile elle est Une

Et mon coeur en silence
Valse aux rondes des lunes
Une étoile aux nuits blanches
Sur la dune en silice


© Copyright Merle Bleu

mardi 12 avril 2016

A la soupe



Elle est là désarmée
Sans logis __ à la soupe
Sous vos yeux alarmés
Vos regards en soucoupe

Elle est force tranquille
Comme un coin dans vos doutes
La misère des villes
Dont vous croisez la route

Elle est là sans pouvoir
Tout au fond de vos peurs
Juste une ombre le soir
Au sortir du labeur

Elle bouge et s'assemble
Et déjà vous tremblez
Comme tremble le blé
Quand le vent lui ressemble

Elle est là c'est l'ampleur
Qu'on baillonne d'étoupe
La révolte des coeurs
Périra sans la soupe

Les voici __ là __ debouts
Dans la nuit bout à bout
Coeur à coeur écoeurés
Que le Valls déverse

Pauvre peuple __ Misère
Faudra-il une guerre
Pour te voir un beau jour
Solidaire et debout


© Copyright Merle Bleu

lundi 11 avril 2016

Clin d'oeil ivoire

A l'antre de ses yeux
Vitrail ouvert
Nu précipice
Des voix me disent
A mots couverts
Un monde en vers à fleur d'iris

Sésame d'une histoire
Un monde entier m'attire
Au fond de l'âme
Velours offert
A demis mots en vers
D'un monde en vert à fleur du beau

Au fond de son regard
Des voix me disent
Un murmure à l'envers
Le reflet d'une étoile
Au demi tain du verre
La courbe de nos vœux

Au cercle des pupilles
Tout au fond d'un rond noir
Une rose d'ivoire
Dans un sourire brille
Parenthèse de lune
Où ma bouche se pose


© Copyright Merle Bleu

dimanche 10 avril 2016

Il sème



Danse la vie et rêve encore
D'un grand ciel bleu __ d'ombres sur l'eau
Rameaux et branches
Sous vos reflets un ange dort

L'Être renait de ses envies
D'un chant de paix et de vert tendre
Lorsqu'en douceur cherche à s'étendre
En cri du coeur __ l'Ôde au parfait

L'instant oublie __ ce qui s'efface
C'était hier __ ancien hiver
Glaces classées aux faits divers
La couleur vive prend la place

De fleur existe et croîs en tons pastel
Sur la colline et dans les prés
Parmi les cistes Montpellier
Fleuris __ insiste en blanc pour Elle

Aux courses folles d'hirondelles
Chassés croisés d'aile et d'estime
Ma tête tourne __ tourne __ Demoiselle
Pour ce printemps __ vers ce qu'il sème


© Copyright Merle Bleu

dimanche 3 avril 2016

Forme de coeur




Je t'aime carrément d'un coeur aimant
Bien arrondi __ tout rebondi
Je t'aime à la semaine assurément
De ce dimanche au samedi

De fulgurance __ éclair aimant
Vers toi je danse et me balance
Pendule __ horloge et battement
Mon temps tic tac à l'évidence

Mots de symbiose __ sacre __ aimant
Sur un tableau cri à la craie
A corps écrit __ à trait pour trait
J'aime l'en phase absolument

Je t'aime crème et doux aimant
Mon complément __ sans monopôle
A la semaine __ au mois __ à l'an
Toute oscillante d'indocile

Je t'aime à la puissance et au carré
Au fond des yeux __ au long des cils
Dans le reflet d'un jour nacré
Mon coeur aimant au bout d'un fil

Dans une coupe de crémant
De la pudeur vers la surface
Vers toi je frôle l'émouvant
As a bubble is loving glass


© Copyright Merle Bleu

samedi 2 avril 2016

La Dame de l'absence

                                          Image prise sur le web



Il serait bientôt grand

Déjà __ il avait ce courage
Poings serrés et les dents
Etait prêt __ avait l'age



C'était là sa nature
Regardait droit devant
Par un jour ordinaire
En observant l'étang



Il l'avait entendue
Elle était créature
Et d'un monde étendu
Demeurait prisonnière



Cette Dame d'hier à l'étrange figure
Lui parlait comme un ange
Y mettait la manière
L'attirait dans l'étrange



Il serait chevalier recouvert d'une armure
Brandirait son épée __ flotterait sa bannière
Et la belle des eaux le verrait beau et fier
Il serait Lancelot ou bien encore Arthur



La fumée du dragon ne lui ferait pas peur
Il savait que l'amour était force invincible
Qu'à le croire vraiment il n'est rien d'impossible
Qu'au delà de la mort elle habitait son cœur



© Copyright Merle Bleu

Au delà de l'ombre

                                Image prise sur le web



Où s'est garée cette femme égarée

Debout dans un sous sol

Avec l'air effaré
D'un guide sans boussole


Elle attend là __ plantée

Où son ombre l'observe
Dans la demie clarté
D'une œillade furtive


Au delà des lumières

Dans cette obscurité
Sans demain __ sans hier
Cherchant sa volonté


S'aligner sur un trait

Ou tracer son chemin
Vers des rêves abstraits
Est-ce là ce qu'elle craint


Au delà des limites

Au delà du savoir
Ce que la peur évite
Lui empêche de voir


Autour d'elle __ du noir

Peut jaillir un ailleurs
Une forme d'espoir
Dont le coeur est lueur


Juste un pas dans l'espace

Le courage de croire
Et le sombre s'efface
Inutile barrière



© Copyright Merle Bleu